J'ai discuté avec un sage-homme, un homme "médecine", un chaman.

Il me dit au fil de notre conversation, qu'il a reçu la vision de mes lèvres sur son sexe.

À cet instant, deux énergies se rencontrent en duel en moi.

L'une en premier lieu, se défend du caractère obscène de la situation avec la visualisation d'un tel acte, en plus avec un inconnu... Non mais quel...

L'autre se sent "honorée", prise d'une énergie de feu sacré traversant mon corps, remerciant l'authenticité de cet homme.

La première revenant à l'assaut me rappelant à mon bon souvenir de réputation d'adolescente trop exaltée.

Et la seconde faisant

remonter à la surface la mémoire du pouvoir créateur de mon temple, mon utérus, ma yoni.

J'intègre ainsi la Voie-x du milieu : la réconciliation de la tête et du cœur.

Pas celle du libertinage et encore moins de la pornographie.

Pas celle de l'abstinence mais celle de la sexualité sacrée.

Celle du féminin honoré comme énergie créatrice de vie, que j'ai ressenti au plus profond de mon Être dans le verbe "extraordinaire" de cet homme-médecine.

Il fallait que ce soit lui, ici et maintenant, qui pose ses mots d'une intention pure, pour que j'en comprenne le sens divin.

Ado et jeune adulte, j'ai jouïe et abusé du sexe sans retenue.

Au début de notre rencontre avec mon mari, j'ai pu aimé le sexe en communion de corps.

Après avoir donné naissance à mes enfants, j'ai rejeté tout ce qui pouvait être, en rapport de prêt ou de loin avec le sexe, en accueillant pleinement mon JE(U) "d'rôle" de mère.

Mon mari m'accompagne depuis le premier jour dans la réappropriation de mon corps, avec patience, compassion et amour inconditionnel.

Notre parcours conjugale d'âme à âme à cœurs ouverts, m'a guidé sur la Voie-x du pardon, à me découvrir et m'aimer en tant que femme.

Aujourd'hui après ces temps lourds d'abstinence et de culpabilité, je remercie le verbe de ce sage-homme qui a ré-éveillé ce feu sacré, jusqu'alors anesthésié en moi.

J'ai pris conscience de la beauté et de la profondeur de la sexualité sacrée que j'avais juste lu, effleuré, exploré en surface avec une initiation tantrique.

Cet acte divin de corps relie les âmes à l'Esprit.

Le temple sacré de la femme avec le cœur de l'homme, incarné en son sexe.

Nous, Femmes, Déesses, avons ce pouvoir de guérison.

Lâchons la peur du verbe et le regard de notre corps.

Accueillons la douce lenteur d'une respiration par la pénétration de notre demeure.

Mélangeons nos énergies divines avec respect et amour.

Redonnons cette noblesse à l'homme.

Réapprenons et retrouvons nos connexions ancestrales avec nos lignées.

Ça commence par l'amour inconditionnel de notre corps, notre chair, notre sexe.

Nous, hommes et femmes, avons abusé de son pouvoir pour nourrir l'ego.

Reprenons cette responsabilité 🙏💝✨

Par les sacrements du mariage en soi, délivrons nos enfants, offrons leur ce pouvoir divin 🙏💝✨💫

Photo : www.k-dance.fr

Je vous prépare un 3ème et dernier volet en-Terre de JE, "extraordinaire" 🙏💝✨

"Au-delà du JE

La Terre promise : une affaire d'Humain-Unité."